Transformation digitale : l’avènement des plateformes – Gilles BABINET

Couverture Gilles Babinet TransformationDigitale

Gilles Babinet est un entrepreneur français dans le monde du digital. Il est actuellement le digital champion de la France auprès de la Commission européenne, c’est-à-dire la personne responsable des enjeux de l’économie numérique et chargée de promouvoir les avantages d’une société numérique en France.(1)

Son livre sur la transformation digitale et en particulier son explication sur l’avènement des plateformes permet à mon sens de bien appréhender les enjeux d’une stratégie de transformation numérique.
Il fait partie des 10 livres sur le sujet que je résumerai ici. Son auteur étant le champion français du digital, je me devais de commencer par lui 🙂

Partie 1 : Révolution productive, sociale et anthropologique

Avant de se lancer dans un projet de transformation, de changer en profondeur ses habitudes et bousculer ses acquis, il est nécessaire de comprendre pourquoi le faire et surtout d’appréhender les sous-jacents de ce phénomène.
Ce chapitre nous permet donc de comprendre la caractère inéluctable de cette révolution et d’assimiler en quoi si nous ne faisons rien dans nos entreprises, nous hypothéquons notre propre avenir. Nous sommes, en fait, en face de ruptures radicales induites par une évolution exponentielle des technologies et en particulier d’Internet.
La radicalité tient aux trois points suivants :
– La notion de temps-réel sur Internet bouleverse les échelles de temps en place et l’accélération des innovations est exponentielle
– L’explosion des données et la capacité de traitement et d’analyse
– L’universalité / La multitude : presque la moitié de l’humanité peut interagir et partager des connaissances


MindMap1 : Les points clés de la partie 1

Extraits

Les technologies transfèrent aux consommateurs et aux internautes un pouvoir important, mais ce n’est pas seulement le rapport de force entre les marques et leurs clients qui évolue, c’est la nature même du mode de consommation, la nature de la création de valeur.

Les GAFA avancent vite, il semble s’en tenir qu’à une seule règle : satisfaire leurs usagers, coûte que coûte, fut-ce au prix d’un bras de fer avec la régulation et les acteurs en place. Leur appétit est insatiable, dès qu’ils maitrisent un marché, ils passent à un autre avec d’autant plus de facilité qu’ils ont une connaissance étroite de leurs clients.

Partie 2 : Culture, management et ressources humaines

Cette révolution n’est pas simplement technologique.
Une rupture organique de nos organisations est également en cours avec le passage des modèles hiérarchiques aux modèles complexes. Le modèle de nos organisations n’est pas adapté à la vitesse , à la complexité et surtout à l’inconnu puisqu’une nouvelle économie est à construire.
Un changement de culture est en cours, un nouveau modèle de nos organisations se prépare, nous basculons globalement sur beaucoup de plan d’un schéma linéaire à un modèle en réseau.
Cette nouvelle forme d’organisation s’accompagne de nouveaux codes, de nouvelles méthodes et de nouveaux parterns à appréhender. Hélas, l’école est encore axée sur l’ancien modèle et particulièrement en France, nous sortons tous les ans un nombre de têtes pleines prêtes à s’insérer dans des cases (un métier / un niveau / un statut social / etc…).
Ce modèle ne pourra pas tenir encore longtemps et nous avons besoin d’une pédagogie de la collaboration, d’une maîtrise forte de la nouvelle grammaire qui est le code, la manipulation de datas, la capacité à appréhender un réseau social, la capacité à se former seul, le développement de l’esprit critique pour appréhender une masse de données toujours plus importante, etc…


MindMap2 : Les points clés de la partie 2

 

EXTRAIT

– Transformez vos collaborateurs en clients de votre produit, afin qu’ils construisent à vos côtés, avec l’aide d’experts dans leurs domaines;

– Donnez de l’autonomie aux équipes et faites en sorte qu’elles définissent elles-mêmes leurs objectifs en fonction de l’objectif stratégique général, soit un renversement par rapport au modèle classique;

– Supprimez les silos et remplacez-les par un hub central de coordination qui se préoccupe principalement de s’assurer que l’information est bien transmise et comprise;

– Organisez vos équipes autour des notions de mission, produit, marché, besoins clients plutôt qu’autour de périmètres de business. Mettez-y des compétences variées pour remplir cet objectif, si besoin est. Il faut penser en termes de service intégré;

– Incitez les équipes à travailler entre elles, à créer des fonctions de liaison officer si nécessaire. Créez des incitations qui favorisent la collaboration, tels des hackathons internes entre équipes, par exemple;

– Faites comprendre que les équipes sont flexibles et que leurs membres peuvent passer de l’une à l’autre si nécessaire. Que les équipes peuvent aisément disparaître et être refondues dès qu’un projet est abouti;

– Oubliez les titres génériques de type « ingénieur électronicien » que vous remplacerez par un titre fonctionne, « expert en télécommunication sur terrain difficile », par exemple;

– Supprimez les fonctions d’encadrement et les managers, soit en les intégrant aux équipes projet, soit en les occupant à des fonctions de coordination: stratégie, communication entre équipes, gestion de planning, ou tout autre fonction support.

 

Partie 3 : L’ entreprise, une plateforme

Une fois que l’on a compris le pourquoi, appréhender les conditions sur l’organisation et le management, il nous faut se poser sur le quoi ? le plan d’exécution ?

Et c’est en cela que cette notion de plateforme est importante pour moi car elle permet de donner une piste concrète aux dirigeants qui veulent tourner leur entreprise vers le digital.

Il convient de remettre réellement le client au coeur de l’entreprise pour construire autour de lui un écosystème permettant de délivrer un service à valeur ajoutée qui va s’adapter en permanence.

Au delà des évolutions technologiques, des modalités d’intéractions avec clients, partenaires, fournisseurs, cette évolution demande aussi de bien redéfinir la mission de l’entreprise pour savoir déterminer la valeur ajoutée à délivrer.

 


MindMap3 : Les points clés de la partie 3

 

 

Partie 4 : Marque, crowd et marketing à l’ère digitale

C’est un marqueur fort également de cette révolution en cours. Le lien des marques avec les clients est en train de changer en profondeur. Le fait de toucher la multitude en temps réel et de manière de plus en plus transparente et ouverte induit une toute nouvelle approche du marketing. Celui-ci ne doit plus se concentrer en priorité sur le produit, le marché, la concurrence mais sur le client, les besoins, l’expérience proposée, les services, la compréhension des datas, etc..

MindMap4 : Les points clés de la partie 4

Partie 5 : La transformation digitale en action

Gilles Babinet, par son expérience, ressort 4 facteurs prédominants chez les sociétés qui ont mis au coeur de leur stratégie la transformation digitale :

  • Le volontarisme de l’entreprise, de son management , de sa direction et de ses actionnaires
  • La formation qui doit être au coeur du plan de transformation
  • La gestion du temps avec la capacité de gérer du temps long et du temps court. L’entreprise doit être en capacité de faire de petits projets en itération qui concourent au plan de marche
  • La capacité de l’entreprise à faire évoluer son « touchpoint » rapidement. C’est à dire, le nombre d’interactions que l’entreprise est capable de créer avec ses clients. Bien sûr, ces interactions doivent être liées à la date et à une capacité d’apprentissage.

Voici le plan d’action concret que propose l’auteur pour construire un plan de transformation au sein de l’entreprise :

  1. Auditer le niveau de digitalisation de l’entreprise
    1. Analyser les fronts vis à vis des clients
    2. Cartographie des assets technologiques et compréhension du fonctionnement de la gestion de l’évolution de ceux-ci
    3. Compréhension du modèle de management
    4. Cartographie des ressources humaines
    5. Evaluation de la gestion de la sécurité
    6. Cartographie des écosystèmes
  2. Auditer le modèle d’innovation et le business model actuel
  3. Définir le plan d’action en intégrant l’ensemble des parties prenantes de l’entreprise
    1. Arrêter un plan à long terme
    2. Créer un tableau de bord de la transformation digitale
    3. Organiser la transformation digitale en travaillant en profondeur l’organisation
    4. Etablir un plan de formation ambitieux
    5. Détecter des champions et gérer les talents

Conclusions

J’ai apprécié ce livre car je trouve qu’il est abordable par le plus grand nombre et que l’utilisation de jargon est limité.

Il permet en tout cas d’appréhender les changements qui sont en train de s’opérer sous nos yeux.

Nous vivons une période historique et fascinante avec une multitude d’opportunités et des modes de fonctionnement à réinventer.

Pour autant, comme toute rupture, cela doit s’accompagner de beaucoup de pédagogie et de dispositif pour limiter un monde économique qui exclurait beaucoup de petites entités qui ne pourraient pas suivre ces changements.

C’est en cela, que ce livre peut aider à appréhender ces changements et aider les entrepreneurs à définir une feuille de route pour suivre au mieux ces évolutions.

 

 

Si cet article vous a donné envie d’aller plus loin, lisez ce livre !

Lien Amazon : En savoir plus, voir les commentaires et acheter le livre
Lien Fnac : En savoir plus, voir les commentaires et acheter le livre

 

Si vous êtes plutôt, format vidéo et que vous avez une heure devant vous 🙂

 

(1) Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gilles Babinet de Wikipédia en français (auteurs)

Articles similaires

1 thought on “Transformation digitale : l’avènement des plateformes – Gilles BABINET”

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *